LES AMOURS ENFUMÉS DE WOODY

On le sait tous Woody Allen aime nous faire voyager : que cela soit dans l’Europe ou dans le temps. Et après un tour d’Europe et quelques petits passages à vide ( L’homme Irrationnel par exemple…), il revient enfin avec un VRAI Woody Allen. Il retrouve le soucis de la beauté de l’image, les histoires d’amour impossibles, les personnages maladroits et timides ( autobiographique bien sur ) et l’humour 100% juif New Yorkais!

Everyone knows that Woody Allen wants us to travel : through Europe and also, through times. After a European tour and some flat periods ( Irrational man for exemple), he comes back with a real WOODY ALLEN. He finds the esthetism, impossible love stories, shy and clumsy hero ( autobiographical) and the 100% NY Jewish humor !

Le premier plan du film s’ouvre sur une superbe image ultra léchée d’une villa d’Hollywood Hills où des mondains des années folles sirotent des cocktails tout en écoutant du Jazz. Steve Carell, obtient enfin un rôle à sa hauteur (parceque 40 ans toujours puceau, ca ne lance pas bien une carrière) et Jesse Eisenberg fait office de woody allen version 2016! Qu’on se le dise : Café Society est une comédie d’ambiance. L’histoire d’amour (bien sur impossible) entre Jesse et Kristen Stewart ( ni bonne ni mauvaise…) n’est que secondaire dans le film car l’atmosphère des années folles prend le dessus sur toute l’intrigue.

The first scene shows a really amazing villa in Hollywood Hills where the high society from the 30’s, drinks cocktails and listens Jazz music. Steve Carell gets his first big role and Jesse Eisenberg makes a good version of a modern Woody allen ! Let’s face it : Cafe Society is an atmosphere comedy. The impossible love story between Jesse and Kristen Stewart (neither good nor bad) goes to the second plan because the 30’s mood is the center of the film.

Si cette comédie se passait actuellement, pas sur que le film aurait autant de charme. De plus, l’humour juif de Allen apporte une légereté à cette histoire d’amour compliqué et on se plaît à flaner dans l’old Hollywood et le NY des 30’s qui sent bon la fumée de cigarette et le whiskey sur glace. Alors comme à chaque Woody Allen, on se met à rever de voyage : mais cette fois ci de voyage dans le temps, d’un New york impossible où l’on se promène au petit matin, ivre, dans une calèche à Central Park et d’un L.A ou l’on flane en décapotable dans Beverly Hills.

If this comedy happened actually, im not pretty sure that this movie would have the same irresistible charm. Furthermore, the jewish humor of Allen, brings some lightness to this complicated love story and it is great fun to be in the Old Hollywood or in the old NY that smells the cigarette’s smoke an the whiskey. Like everything with Woody Allen: we start dreaming about traveling. But this travel is in the time : it’s about a NY where you can walk, completly drunk, at dawn, in Central Park. It’s about a L.A where you can drive fast in a convertible in Beverly hills.

A mon grand regret, la géniale et sublime Blake Lively, n’apparait que trop peu et n’a pas assez de temps pour montrer à quel point son corps de déesse sculpturale possède également énormément de talent. Quoi qu’il en soit on ressort de ce sublime retour dans le temps, la tête pleine de fumée, de champagne, de robes du soir, de mondanité, d’insouciance et surtout on garde en tête ce petit air de jazz  pendant longtemps encore.

To my great regret, the amazing Blake Lively appears rarely in the movie. She doesnt have the time to show that her sublime body can match with a big talent. However, we come back from this awesome flash back with the head full of smoke, champaign, cocktail’s dresses, mondanity, carelessness and a little jazz song stucks forever.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s